Réalisez la retraite que vous méritez

April 20, 2016

De bonnes stratégies pour une retraite confortable.

Les Canadiens vivent plus longtemps et, par conséquent, ils sont à la retraite pendant une plus longue période. En moyenne, de nos jours, une femme qui part à la retraite à 65 ans peut s’attendre à vivre pendant encore 22 ans, et un homme, pendant encore 19 ans1. Pour déterminer si vous serez en mesure de financer la retraite de vos rêves, posez-vous les quatre questions ci-dessous.

Quelles seront mes sources de revenus?

La plupart d’entre nous comptons sur trois sources de revenus de retraite : les prestations du gouvernement, les régimes d’épargne enregistrés et les régimes d’épargne non enregistrés. Vous pourriez aussi disposer du régime de retraite d’un employeur dont les prestations s’ajouteront à vos revenus.

Les prestations du gouvernement comprennent les prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV) et celles du Régime de pensions du Canada (RPC) ou du Régime des rentes du Québec. Certaines provinces et certains territoires offrent des prestations supplémentaires aux retraités. Votre conseiller financier pourra vous donner les renseignements qui s’appliquent à votre situation particulière.

Vos régimes d’épargne enregistrés correspondent à toute somme épargnée dans un régime enregistré d'épargne-retrait (REER), un régime de pension agréé ou un compte d'épargne libre d'impôt (CELI). Vos comptes épargnes non enregistrées comprennent tout le reste, par exemple les fonds qui se trouvent dans vos comptes d’épargne, vos comptes de placement ou les sommes investies dans votre maison.

Votre régime de retraite de l’employeur dépendra de votre situation personnelle et de la société qui vous emploie. Si vous ne savez pas si votre employeur offre ou non un tel régime ou si vous voulez savoir comment fonctionne ce régime, adressez-vous à votre représentant des ressources humaines.

Combien dépenserai-je à la retraite?

Vous n’avez pas encore pris votre retraite, alors vous ne savez sans doute pas exactement combien vous dépenserez à la retraite. Vous pouvez en revanche en avoir un aperçu en examinant votre budget mensuel actuel et en l’adaptant selon vos besoins à la retraite.

Passez en revue chaque élément de votre budget et éliminez tout ce qui ne s’appliquera plus à la retraite. Par exemple, vous aurez peut-être terminé de rembourser votre prêt hypothécaire d’ici votre départ à la retraite. Et vos enfants ne vivront probablement plus à la maison. Si vous épargnez un montant mensuel fixe pour la retraite, vous pouvez également l’éliminer.

Vous devrez aussi ajouter des éléments à votre budget, par exemple des coûts plus élevés pour les médicaments sur ordonnance et autres frais médicaux et de soins de santé, ou un nouvel élément pour vos nombreux voyages. Efforcez-vous de penser à toutes les dépenses qui pourraient survenir à la retraite et que vous ne payez pas à l’heure actuelle. N’oubliez pas de prendre en compte l’inflation puisque le coût de la vie tend à augmenter au fil des ans.

Après avoir supprimé et ajouté les dépenses pertinentes, vous obtiendrez votre budget mensuel approximatif de retraite. Multipliez-le par 12 pour connaître vos dépenses annuelles (approximatives). En règle générale, vous aurez besoin d’environ 70 % de votre revenu avant la retraite, mais ce pourcentage peut varier selon votre situation. Votre conseiller financier peut vous aider à déterminer l’objectif que vous devriez vous fixer.

À combien s’élèvent mes épargnes actuellement?

Consultez votre conseiller financier pour savoir combien d’argent vous avez épargné à ce jour dans des comptes enregistrés et non enregistrés. Il pourra examiner divers scénarios avec vous, afin de vous donner une idée du revenu annuel que produira votre épargne-retraite, selon le nombre d’années que pourrait durer votre retraite.

Ajoutez à ce revenu vos prestations annuelles du gouvernement. Selon Service Canada, la prestation moyenne combinée du RPC et de la SV représente environ 14 500 $ par personne par année. Enfin, ajoutez les prestations du régime de retraite de votre employeur, s’il y a lieu.

À combien s’élève l’écart?

Pour le savoir, vous devez faire quelques calculs. Comparez votre budget annuel approximatif à la retraite et vos revenus de retraite annuels. L’écart est-il faible? Dans l’affirmative, vous êtes sur la bonne voie. Dans la négative, consultez sans tarder un conseiller financier afin d’accroître votre épargne.

Pour en savoir plus sur l’épargne en vue de la retraite, visitez le site AGF.com/REER.

1 Source : Bureau du surintendant des institutions financières, avril 2014

Le contenu du présent site Web est fourni à des fins informatives et éducatives uniquement et il ne vise pas à fournir des conseils personnels précis, notamment des conseils en placement, et des conseils financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Veuillez vous adresser à votre propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils en fonction de votre situation personnelle.

Previous Article
Les montagnes russes vous donnent le vertige?
Les montagnes russes vous donnent le vertige?

Les investisseurs réagissent émotivement plutôt que rationnellement à la volatilité des marchés.

Article suivant
L’importance de la protection en cas de baisse
L’importance de la protection en cas de baisse

La diversification peut vous aider à préserver le rendement de votre portefeuille en période de ralentissem...