Êtes-vous prêt à discuter de votre plan successoral avec vos enfants?

April 20, 2016

Voici comment amorcer la conversation.

Pour bien des gens, la planification successorale est un sujet très personnel, voire bouleversant. Il est parfois difficile d'entamer cette conversation, mais les familles qui parviennent à discuter ouvertement de ces délicates questions peuvent éviter les mauvaises surprises plus tard. Informer vos enfants de vos intentions et de votre raisonnement au sujet de votre succession contribuera à réduire la possibilité de conflits familiaux et pourrait même donner lieu à une meilleure planification.

Malgré sa grande importance, cette conversation n’est pas toujours facile à entamer. Voici quelques trucs et conseils pour faire en sorte que votre discussion soit fructueuse.    

1. Passez en revue votre plan successoral au préalable

Tout d’abord, il est important de passer en revue votre plan successoral seul afin d’établir les principaux points à aborder et de définir les questions de nature délicate, s’il y a lieu. Selon la dynamique familiale, il pourrait aussi être avantageux d’envisager la tenue d’une série d’entretiens individuels avant de rassembler tout le monde.

2. Fixez la date de la discussion

Aborder ce sujet si délicat à brûle-pourpoint, alors que les membres de la famille n’y sont pas préparés, donne rarement de bons résultats. Il est préférable de prévoir la date et l’heure (et un environnement confortable), afin que chacun se sente psychologiquement prêt à tenir cette discussion.

3. Expliquez votre raisonnement de manière complète et détaillée

Si vos enfants connaissent les principes qui ont guidé vos décisions successorales, ils risquent moins d’entrer en conflit les uns avec les autres.

4. Faites preuve de souplesse

Même si rien ne vous oblige à modifier votre plan successoral, soyez prêt à entendre les préoccupations de vos enfants. Laisser le chalet familial à l’enfant qui l’utilise le plus peut sembler une bonne idée. Par contre, il se peut que cet enfant considère le chalet comme un fardeau (ou comme une source potentielle de ressentiment) et préfère qu’il soit partagé à parts égales.   

Pour en savoir plus sur la planification successorale, consultez votre conseiller financier ou visitez le site AGF.com.

Le contenu du présent site Web est fourni à des fins informatives et éducatives uniquement et il ne vise pas à fournir des conseils personnels précis, notamment des conseils en placement, et des conseils financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Veuillez vous adresser à votre propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils en fonction de votre situation personnelle.

Previous Article
À quoi ressemble la retraite d’aujourd’hui?
À quoi ressemble la retraite d’aujourd’hui?

Les statistiques clés suivantes vous permettront de mieux comprendre à quoi ressemble la retraite des Canad...

Article suivant
Cinq façons de bonifier vos épargnes-retraite
Cinq façons de bonifier vos épargnes-retraite

Même s’il vous reste bien des années à travailler avant la retraite, il n’est jamais trop tôt pour commence...