La longévité des Canadiens exige une vision à long terme

April 20, 2016

Une retraite de 20 ou 30 ans peut signifier des risques accrus de problèmes de santé et un stress financier supplémentaire.

En moyenne, de nos jours, une femme qui prend sa retraite à 65 ans peut s’attendre à vivre pendant encore 22 ans, et un homme, pendant encore 19 ans.1 Pour beaucoup de Canadiens, il est devenu plus difficile de financer toutes ces années de retraite. Une vision à long terme peut vous aider à planifier une retraite longue et heureuse et à gérer les imprévus.

Problèmes de santé et coûts de logement

Lorsque nous pensons à la retraite, nous imaginons souvent les premières années sans soucis, pendant lesquelles nous jouissons d'une santé relativement bonne et vivons la retraite que nous avons planifiée. Mais en prenant de l’âge, il est fort probable que nous éprouverons de graves problèmes de santé qui compromettront notre autonomie et augmenteront nos dépenses.

À titre d’exemple, le risque d’être atteint de démence double tous les 5 ans à partir de 60 ans, et 20 % des personnes âgées de plus de 80 ans en sont atteintes.2 En 2012, 85 % des Canadiens âgés souffraient d’au moins une maladie chronique.3 Si l’on ajoute à cela la possibilité d’une dégradation de la santé physique, force nous est de constater que plus on vit longtemps, moins on a de chances de vivre toute sa retraite de façon autonome chez soi. Le logement, en fait, pourrait bien devenir votre plus importante dépense à la retraite.

Si vous décidez de rester chez vous, vous devrez peut-être faire des travaux pour répondre à des besoins liés à la santé ou à la mobilité, comme par exemple, équiper les salles de bain de barres d’appui, ajouter des bancs de douche, adapter la maison à un accès en fauteuil roulant et installer un monte-escalier, entre autres adaptations. De telles rénovations peuvent engendrer d’importantes dépenses. Si vous devez déménager dans une résidence-services, les établissements publics comme privés ont souvent de longues listes d’attente et peuvent coûter très cher.

Autres incidences financières

Outre le logement, les personnes âgées doivent aussi se préparer à des coûts supplémentaires liés aux médicaments sur ordonnance ou aux soins à domicile, qui ne sont pas tous couverts par les régimes provinciaux d’assurance-maladie.

L’utilisation de votre voiture et les transports constituent d’autres facteurs importants à considérer. Durant vos premières années à la retraite, vous pourrez vraisemblablement vous déplacer de façon autonome. Mais à mesure que vous prendrez de l’âge, vous devrez sans doute payer des taxis ou d’autres formes de transport pour vous rendre à vos rendez-vous chez le médecin et faire vos courses, par exemple, pour aller à l’épicerie.

Parler du vieillissement avec sa famille

Votre famille jouera un rôle important dans votre transition vers la retraite. Il est essentiel de communiquer vos plans et d’en discuter, qu’il s’agisse de déterminer si vous voulez rester chez vous ou déménager dans une résidence-services, de vos besoins en matière de soins de santé de base ou de la façon dont vous avez l’intention de payer ce genre de dépenses.

Vous devriez également discuter d’une procuration pour les décisions financières et d’une autre pour les décisions en matière de soins de santé. Ces documents aideront les personnes qui prennent soin de vous à respecter vos volontés, si nécessaire.

Votre conseiller financier peut vous aider à planifier ces conversations afin de vous assurer de poser toutes les questions importantes et d’y répondre.

Prochaines étapes

  1. Consultez votre conseiller financier au sujet de vos finances et des possibilités d’accroître votre capital dès maintenant pour couvrir vos dépenses futures.
  2. Prenez rendez-vous avec votre médecin de famille et d’autres fournisseurs de soins de santé pour bien comprendre votre état de santé actuel.
  3. Entamez une discussion avec votre famille et commencez à prendre certaines décisions importantes.
  4. Faites des recherches sur les options de soins de santé possibles et sur la façon de vous y préparer.

Consultez votre conseiller financier au sujet de vos plans de retraite, ou visitez le site AGF.com/RevoirRisque.

1Source : Bureau de recensement des États-Unis, Alzheimer’s Association.

2Source : Agence de la santé publique du Canada.

3Source : Agence de la santé publique du Canada.

Le contenu du présent site Web est fourni à des fins informatives et éducatives uniquement et il ne vise pas à fournir des conseils personnels précis, notamment des conseils en placement, et des conseils financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Veuillez vous adresser à votre propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils en fonction de votre situation personnelle.

Previous Article
Aperçu des régimes enregistré d’épargne-retraite (REER)
Aperçu des régimes enregistré d’épargne-retraite (REER)

Un REER est un régime qui vous permet d’économiser en franchise d’impôt jusqu’à votre retraite.

Article suivant
À quoi ressemble la retraite d’aujourd’hui?
À quoi ressemble la retraite d’aujourd’hui?

Les statistiques clés suivantes vous permettront de mieux comprendre à quoi ressemble la retraite des Canad...