Déménager ou ne pas déménager? Voilà la question... au moment de la retraite!

April 20, 2016

Au moment de décider où vivre à la retraite, tenez compte des implications financières et personnelles.

Lorsque nous songeons à la retraite, nous pensons souvent aux premières années, quand on a de meilleures chances d'être en bonne santé. Nous ne voulons pas nécessairement penser aux dernières années de la retraite, pendant lesquelles nous pouvons souffrir davantage de problèmes de santé ou ne pas être en mesure de vivre de façon autonome. Réfléchir à votre situation en matière de logement et aux changements qui pourraient survenir pendant votre retraite est un élément important de votre plan de retraite.

Voici quelques questions à vous poser lorsque vous planifiez votre retraite :

  • Continuerez-vous à vivre dans votre résidence actuelle?
  • Prévoyez-vous habiter dans une résidence plus petite? Ou louer une résidence?
  • Voudrez-vous toucher un revenu supplémentaire grâce à un locataire ou un colocataire?
  • Devrez-vous rénover votre résidence afin de l’adapter à vos restrictions en matière de mobilité ou d’héberger un soignant?
  • Est-il possible pour vous d'emménager chez des membres de votre famille?
  • Devrez-vous déménager dans une résidence-services?

Un rapport de la Société canadienne d’hypothèques et de logement1 indique que la majorité des Canadiens âgés sont en bonne posture financière lorsqu’ils touchent un revenu stable et que leur propriété est exempte d’hypothèque. De plus, environ 85 % des Canadiens âgés préfèrent demeurer dans leur résidence en vieillissant. Cependant, le rapport suggère que les Canadiens, en vieillissant, devront rénover leur maison, déménager dans un secteur urbain où il est facile de se déplacer à pied, dans un appartement à faible hauteur, chez un membre de la famille ou dans une résidence-services.

En réalité, plus longtemps vous vivez, moins vous êtes susceptible de passer toute votre retraite dans une maison exempte d’hypothèque. Le logement, en fait, pourrait bien devenir votre plus importante dépense à la retraite.

Pour les retraités canadiens qui sont propriétaires de leur maison, il s’agit probablement de l’un de leurs biens les plus précieux. Voici quelques moyens que les propriétaires de maison peuvent prendre pour augmenter leur revenu de retraite :

  • Prêt hypothécaire inversé. Cette option permet aux propriétaires de maison âgés de 55 ans ou plus d’emprunter en hypothéquant leur maison. Si vous songez à cette option, discutez-en avec votre conseiller financier afin de bien comprendre les implications.
  • Opter pour une maison plus petite. Vendre votre maison et en acheter une plus petite peut vous procurer une source de revenu de retraite supplémentaire et souvent considérable. Si vous songez à cette option, voici quelques facteurs dont vous devez tenir compte :
    • Frais et coûts associés à la vente et à l’achat d’une maison. Consultez votre conseiller pour bien comprendre les répercussions financières de la vente de votre maison.
    • Répercussions autres que financières de la vente de votre maison. Bien que le bénéfice net soit toujours un important facteur à considérer, il est essentiel de tenir également compte des répercussions émotionnelles et sur le style de vie.

Les Canadiens doivent, de manière proactive, examiner la réalité de la retraite et discuter de certaines questions avec leur conseiller financier et leur famille, bien avant qu’elles ne deviennent un sujet de préoccupation.

Pour en savoir plus sur l’établissement d’un plan de retraite qui saura répondre à vos besoins changeants, consultez votre conseiller financier ou visitez le site AGF.com/REER.

1Source : « Le logement des aînés au Canada : Le guide du marché des plus de 55 ans Volume 1 – Comprendre le marché. » Société canadienne d’hypothèques et de logement, 2012.

Le contenu du présent site Web est fourni à des fins informatives et éducatives uniquement et il ne vise pas à fournir des conseils personnels précis, notamment des conseils en placement, et des conseils financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Veuillez vous adresser à votre propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils en fonction de votre situation personnelle.

Previous Article
Planification successorale – Procuration
Planification successorale – Procuration

Un élément important de votre planification successorale.

Article suivant
Planification successorale – Choisir un exécuteur
Planification successorale – Choisir un exécuteur

La désignation d’un exécuteur chargé de liquider votre succession est une étape importante de la planificat...