Comprendre le rapport entre le risque et le rendement

April 20, 2016

Assurez-vous d’avoir un bon équilibre au moment d’investir.

La volatilité est une mesure du risque

Aux fins du présent article, le risque est mesuré du point de vue de la volatilité, qui représente la portée des rendements possibles d’un investissement. Par exemple, un investissement pourrait baisser de 20 % une certaine année et augmenter de 35 % l’année suivante, tandis qu'un autre pourrait chuter de 4 % une année et peut-être augmenter de 3 % l'année suivante.

Jetons un coup d'œil à la position des obligations et des actions sur l’échelle du risque.

Risque lié aux obligations

Les obligations sont habituellement moins risquées que les actions. Toutefois, cela dépend du type d’obligations, car leur gamme est assez étendue. Les Obligations d'État sont généralement les plus sûres, tandis que les obligations de sociétés de bonne qualité (c’est-à-dire les obligations dont le risque de défaillance a été classé comme faible) sont également considérées comme un investissement sûr, quoiqu’un peu plus risqué que les obligations d'État. Les obligations à rendement élevé sont moins sûres étant donné qu’elles sont émises par des sociétés ayant des cotes de crédit potentiellement inférieures et pouvant être volatiles dans certains marchés. Les attentes à l’égard des taux d'intérêt (coupons) et des rendements augmentent proportionnellement au risque obligataire. Par exemple, les obligations à rendement élevé produisent habituellement des rendements plus élevés que les obligations d’État, mais elles comportent aussi plus de risques.

Risque lié aux actions

Les actions ne sont pas évaluées de la même façon que les obligations, de sorte que leur classement en fonction du risque est encore plus difficile. Comme nous l’avons mentionné précédemment, la volatilité (c’est-à-dire, la variation des cours d’une action sur une période donnée) est une bonne mesure du risque.

Règle générale, les actions de grandes sociétés bien établies et situées dans  des économies développées (comme les États-Unis) sont moins volatiles que les actions provenant des marchés émergents comme la Chine et le Brésil. Les actions des petites entreprises, et ce même dans les pays développés, ont tendance à être plus volatiles, mais elles offrent aussi un potentiel de croissance plus élevé. Rappelez-vous qu’une volatilité plus élevée implique un plus grand potentiel de profits… et de pertes.

Quelques mots sur la diversification

Comme vous pouvez le voir, chaque type d’investissement comporte son propre profil de risque. Certaines obligations sont plus volatiles que d’autres, et il en va de même pour les actions. Voilà pourquoi il est important de diversifier ses investissements. Un portefeuille composé entièrement d’obligations d’État aura un comportement plus ou moins prévisible : rendements faibles sans grande variation des cours. 

À l'inverse, un portefeuille composé entièrement d'actions sera plus imprévisible à court terme. Toutefois, si l’on se reporte à l’histoire, les actions produisent des rendements plus élevés sur le long terme. Pour la plupart des investisseurs, une composition bien diversifiée en actions et en obligations permettra de réduire la volatilité globale (c’est-à-dire le risque) du portefeuille et offrira la possibilité de rendements élevés sur le long terme.

Déterminez vos objectifs

Si vous avez des objectifs à court terme, par exemple, vous mettez de l’argent de côté pour retourner aux études dans deux ans ou pour le versement initial sur une maison, des titres moins risqués, tels que les certificats de placement garantis (CPG), les obligations d’État à court terme, les titres à revenu fixe ou un fonds commun de placement équilibré seront sans doute les plus appropriés. Si vous investissez pour votre retraite dans 30 ans, vous pouvez ajouter un plus grand nombre d’actions à votre portefeuille afin d’augmenter son potentiel de croissance.

Adressez-vous à un conseiller financier

Lorsqu’il s’agit d’investir, les gens sont souvent portés à faire des excès de prudence. C’est-à-dire qu’ils placent une part importante de leur argent dans des titres moins risqués comme les CPG et les obligations, ce qui peut entraîner des rendements moins élevés. Si vous investissez pour le long terme, il sera plus intéressant de diversifier votre portefeuille en le répartissant sur plusieurs catégories d'actifs et de titres ayant des profils de risque différents afin de parvenir à un certain taux de rendement en vue de l’atteinte de vos objectifs.

Pour en savoir davantage sur le rapport entre le risque et le rendement, visitez  AGF.com/RevoirRisque et communiquez avec votre conseiller financier.

Le contenu de ce site est publié à titre d’information seulement. Il n’est pas destiné à procurer des conseils personnalisés concernant notamment, mais sans s’y limiter, des conseils en matière d’investissement, de finance, de droit, de comptabilité ou d’impôt. Veuillez consulter votre conseiller spécialisé au sujet de votre situation personnelle.

Previous Article
Les éléments de la réussite - Affrontez l’avenir avec confiance
Les éléments de la réussite - Affrontez l’avenir avec confiance

Il n’est jamais facile de s’en tenir à un plan en raison de l’incertitude des marchés et de tous les change...

Article suivant
Trouver la combinaison gagnante
Trouver la combinaison gagnante

Une diversification de portefeuille efficace permet d'améliorer les rendements et la gestion du risque.